Caprine, un client desktop élégant pour Facebook Messenger

Vous connaissez forcément Facebook Messenger et certains d’entre vous l’utilisent probablement de temps à autre. Sachez que vous n’êtes pas seuls puisque c’est le cas de millions de personnes à travers le monde malgré tous les problèmes de vie privée liés à cette messagerie (cf Cambridge Analytica).

Sindre Sorhus, un développeur avec un peu de temps libre, s’est dit qu’il allait en proposer une version améliorée. Il a donc créé Caprine en 2017, son propre client Messenger qui vous permet de discuter avec vos amis Facebook depuis votre bureau et sans passer par le réseau social directement.

Niveau fonctionnalités vous allez retrouver tout ce que vous êtes déjà capable de faire sur Messenger : appels vidéo, fichiers vocaux, partage d’images, groupes de discussion, jeux, likes, stickers ou encore emojis et autres GIF animés. Vos partages de chatons sous toutes ses formes n’en souffrira pas.

Vous ne serez pas dépaysé visuellement non plus puisque, de base, Caprine ressemble comme 2 gouttes d’eau au client Messenger officiel. Sauf qu’il va plus loin en proposant une plus grande personnalisation et un meilleur respect de la vie privée (j’en parle plus bas).

Niveau personnalisation vous disposez d’un mode compact (responsive), d’un thème sombre (vos yeux vous diront merci) et pour ceux qui touchent un peu au CSS vous pourrez même bidouiller votre propre design (via Caprine/File → Caprine Settings → Advanced → Custom Style).

Vous pouvez choisir d’activer ou non les notifications (pratique quand vous voulez un peu de calme) et les divers raccourcis clavier vous feront gagner pas mal de temps.

L’outil permet également d’être un peu moins « surveillé » par ses contacts et par la firme de Zuckerberg. Par exemple en empêchant vos amis de savoir lorsque vous avez vu leurs messages ou lorsque vous êtes en train de taper une réponse. De plus les liens sur lesquels vous allez cliquer ne seront pas traqués par Facebook.

Petits bonus l’appli supporte Workplace, le chat collaboratif de Facebook utilisé en entreprise, et permet le partage de blocs de code via syntaxe markdown.

Caprine est open source, gratuit et multiplateforme (Windows, Linux et Mac) et devrait plaire à pas mal de monde.

Cookie AutoDelete – Pour mieux contrôler vos cookies

Les cookies pour certains, c’est pire que la tarte au concombre, mais en attendant que la CNIL autorise à nouveau le tracking, vous êtes sans doute un peu livré à vous-même.

Heureusement, il existe l’extension Cookie AutoDelete pour Chrome et Firefox qui permet de détruire automatiquement les cookies déposés par un site, dès que vous fermez l’onglet du site en question.

Cela vous permet donc de les accepter le temps de la navigation et de leur dire bye bye dès que vous avez fini votre petite affaire.

La beauté de la chose c’est qu’il est évidemment possible de mettre en liste blanche certains cookies afin de les conserver quoiqu’il se passe. Notez que cette liste pour s’exporter et s’importer, donc vous pouvez facilement la distribuer entre vos ordinateurs.

Il est aussi possible au travers de cette extension de supprimer d’un seul clic l’ensemble des cookies pour un domaine précis. Pratique !

À découvrir ici pour Chrome et là pour Firefox.

Un serveur DHCP sous Windows pour dépanner

Si temporairement vous avez besoin d’un petit serveur DHCP afin que les machines qui se connectent sur votre réseau attrapent une IP correcte toute seule et que vous n’avez pas de routeur capable de faire ça, il est possible sur une machine Windows quelconque de rajouter un petit serveur DHCP disponible ici.

Ce logiciel est proposé en freeware par le développeur Uwe Ruttkamp et fonctionne sous :

  • Windows NT 4.0 SP3, SP4, SP5, SP6
  • Windows 2000 RC3
  • Windows 98 SE
  • Windows 98
  • Windows 95 OSR2
  • Windows 2000 professionnel
  • Windows XP
  • Windows XP SP1
  • Windows XP professionnel SP2
  • Windows XP 64bit
  • Windows VISTA
  • Windows 7 (32 bit and 64 bit)
  • Windows 8
  • Windows 10 professionnel 64-bit
  • Bart PE
  • Windows Server 2003 (SP1)
  • Windows Server 2003 R2
  • Windows Server 2008

La doc technique se trouve ici et le détail de la config du fichier .INI en fonction du nombre de cartes réseau que vous avez, est ici.